Special Olympics

Les « Special Olympics » se sont donné pour mission d’offrir aux personnes vivant avec un handicap mental la possibilité de s’épanouir grâce au sport. Cette organisation internationale créée par Eunice Kennedy Shriver  fêtait  à Chicago son 50e anniversaire et pour couvrir à cette occasion un tournoi international de football et d’autres jeux et animations en photo et vidéo, elle avait fait confiance à AFP-Services.

Pendant cinq jours, du 17 au 21 juillet, AFP-Services a déployé à Chicago 5 photographes et 6 vidéastes basés aux Etats-Unis. Et pour traiter jusqu’à 12.000 photos par jour, un éditeur avait été dépêché de Paris. Antoine Lajoie, dont c’était la première mission sur le terrain, explique comment il a travaillé et ce qui l’a marqué.

Pour cette première mission, quel était le gros du travail?

Sur les quatre premiers jours, avec le tournoi de football rassemblant 23 équipes au total (hommes et femmes), c’était assez lourd question planning avec quelque 12 matches par jour. Depuis la salle de presse du stade je réceptionnais photos, avec une moyenne d’un millier par match et par photographe. Le défi était d’alimenter la base de données de l’organisateur ainsi que leurs réseaux sociaux, afin de communiquer en direct sur l’évènement, et sélectionner une centaine de photos par jour pour la base AFP Forum, afin qu’elles soient à disposition des clients.

Comment s’effectue la sélection des photos pour une compétition de cette nature ?

Comme pour n’importe quelle compétition de sport. Les photographes se concentraient sur les actions de jeu, dribbles, tirs au but, etc. Certaines phases de jeu pouvaient être très techniques, avec certains joueurs très doués, donc aucun problème pour trouver de bonnes photos.

Quelles ont été les principales satisfactions ?

Que la mission soit un succès. Le client est satisfait de la couverture à tous les niveaux et nous l’a témoigné, cela fait plaisir et met en confiance quant aux perspectives d’AFP-Services. Ayant travaillé conjointement avec des membres de Special Olympics sur le terrain, j’ai pu constater que l’organisation était carrée, impressionnante. Si cette organisation est peu connue en France, elle l’est beaucoup plus aux Etats-Unis, à un niveau national même.

Une expérience à renouveler  donc ?

Avec plaisir, évidemment. Les Jeux mondiaux d’été auront lieu l’an prochain à Abou Dhabi, cette fois-ci il y aura plus de sports à couvrir, et plus de photos à traiter. Je croise les doigts pour qu’AFP-Services soit à nouveau choisie pour la couverture.

Une anecdote à raconter ?

Oui. Le dernier jour des festivités, un jeune autiste de l’équipe du Bangladesh a disparu, et l’info a été relayée dans les médias locaux. J’ai pu retrouver facilement un portrait de lui dans toute la production photo, que notre éditeur vidéo a fait suivre à plusieurs chaines de télévision. La photo a en effet été utilisée à une échelle nationale. L’athlète a dépuis été retrouvé à 500 km de là, chez des parents éloignés. Ce portrait n’a probablement pas permis de résoudre « l’enquête », mais je me plais à y croire.