De retour de Rio

Alors Amandine, raconte-nous ! Tu es partie du jour au lendemain à Rio couvrir les Jeux olympiques pour un client photo, en tant que productrice. C’était comment ?

C’était une expérience très enrichissante ! Pour le travail bien sûr, mais aussi pour moi ! Ma mission là-bas consistait à coordonner les photographes qui couvraient les épreuves sportives afin que tout se déroule au mieux. Je me chargeais aussi d’éditer les photos et me tenais disponible en permanence pour répondre aux interrogations de notre client, un sponsor de disciplines sportives.

J’imagine que ça a commencé dès le début ? Tu nous racontes un peu ?

En arrivant c’était un peu la catastrophe, pas d’hôtel, pas de téléphone… les aléas des départs précipités ! Lors du premier débrief client, j’étais un peu stressée, je me rendais compte que tout reposait sur moi. Il y avait un nouveau défi à relever, un nouveau problème à régler tous les jours. Finalement ça s’est très bien passé !

Un petit moment d’angoisse quand même ?

Le dernier jour, le centre de presse où j’étais installée a été démonté. J’ai dû travailler depuis mon hôtel, mais il y a eu une tempête et l’électricité a été coupée… impossible de travailler ou de retrouver son chemin dans les couloirs. Heureusement que notre desk photo est organisé sur plusieurs fuseaux horaires, la collègue en charge des Amériques était donc disponible ! C’est une de nos forces chez AFP-Services, il y a toujours une solution pour faire les choses dans les temps !

Sinon, pas trop dur d’être toute seule au Brésil ?

Non car l’AFP avait envoyé une grosse équipe pour l’évènement. Elle a été d’un grand soutien, c’était une vraie chance ! J’ai pu compter sur le chef de la Photo en charge des JO. Richard, un collègue JRI, c’était bien de croiser un visage connu de temps en temps. D’ailleurs on a tourné ensemble une journée, c’était fantastique !
Je rentre avec de belles images plein la tête et je suis fière d’avoir mené ce contrat à bien. C’était la première fois que je travaillais avec le département créatif d’une entreprise. Ça m’a permis de découvrir une manière différente de voir les choses. Habituellement, on travaille davantage avec les services de communication des clients. C’était très instructif !
Cette mission était donc singulière. On devait en permanence trouver un juste milieu entre les demandes du client et les exigences liées à la propriété intellectuelle. Mais AFP-Services s’adapte à tout, et le client était très satisfait. J’ai livré 1300 photos et géré le projet depuis la relation client jusqu’à l’editing, en passant par la logistique. Une belle expérience personnelle et une autre mission réussie pour AFP-Services !

© Charlotte Notteghem -