Ebola

En novembre 2014, pendant le pic d’épidémie d’Ebola qui touchait la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, AFP-Services a dépêché une équipe dans les zones touchées afin de réaliser une couverture du travail de deux agences des Nations Unies (le PNUD et le Fonds des Nations Unies pour la population) et de la Commission Européenne en vue de contrôler l’épidémie.

C’était une mission stressante, dangereuse et épuisante. Edouard Dufrasne, le JRI et Kenzo Tribouillard, le photographe ont suivi une préparation à la sécurité draconienne avant de partir.

Durant le mois passé sur le terrain, en travaillant à travers trois pays, ils ont été en mesure de fournir un travail précieux et émouvant illustrant le travail crucial réalisé par les Nations Unies et la Commission Européenne dans la lutte contre ce fléau.

Un mot du terrain

« Je suis allé dans pas mal de zones de conflit en tant que JRI », raconte Edouard Dufrasne, JRI. « en fait je rentrais tout juste de Syrie et d’Irak quand on m’a donné cette mission ». Mais par certains aspects, couvrir l’épidémie et ses conséquences terribles a été « bien plus effrayant » que la couverture d’un conflit. « il n’y a pas de ligne de front, le danger pouvait venir de n’importe où ou ailleurs. Mettre la main sur une poignée de porte pouvait être risqué. Pour être honnête, j’étais plus à l’aise sur une ligne de front en sachant que l’IS était 500m devant moi ». Afin de réaliser sa mission, Edouard a beaucoup travaillé avec les employés des Nations Unies et a suivi à la trace les représentants des Nations Unies lorsqu’ils visitaient les zones affectées.