36 heures à Téhéran

AFP-Services, contractant photo et vidéo de la Commission Européenne, a été sollicitée pour couvrir la visite officielle de l’Union Européenne à Téhéran, Iran. Huit Commissaires étaient présents dont la Haute Représentante, Federica Mogherini. Cette visite faisait suite à la levée de l’embargo et aux accords sur le nucléaire iranien.

L’équipe vidéo et photo d’AFP-Services était composée de deux cameramen (Edouard et Richard), deux photographes (Johanna et Aref – local) et une productrice (Elodie).

Vendredi 15 avril 2016

12h00: arrivée à l’aéroport de Bruxelles. Ambiance particulière depuis les attentats du 22 mars, sécurité renforcée et trois heures dans les files d’attente.

17h00: escale à Francfort. L’aéroport nous semble immense et la porte d’embarquement n’est pas très proche. De nouveau beaucoup de sécurité, contrôle des passeports et des bagages, mais aucun souci.

Samedi 16 avril 2016

02h00: arrivée à l’aéroport de Téhéran. Nous sommes à +4.30 GMT. Dans l’avion, toutes les femmes mettent leur voile, écharpe ou foulard. A Téhéran, quelques mèches de cheveux peuvent passer. Un bus de la délégation nous attend et nous voyageons jusqu’à l’hôtel en compagnie de quelques journalistes de la BBC et du Spiegel.

03h30: arrivée à l’hôtel où se trouvent tous les Commissaires et les membres de leur cabinet. L’équipe va se coucher alors que la productrice assiste à une réunion avec les trois porte-paroles afin de discuter du programme du lendemain et d’organiser les différents déplacements.

07h30: réunion avec les porte-paroles pour régler les derniers détails. Nous avons deux voitures avec chauffeurs qui conduiront les deux équipes aux différents lieux de réunion.
Notre photographe local ne répond ni aux mails, ni aux sms de Johanna (les appels ne passent que rarement) et le départ est proche.

08h00: départ pour la première équipe, composée d’Edouard et d’Aref, qui n’est toujours pas là. Le Commissaire sort de l’hôtel, à ce moment, Aref arrive et fonce dans la voiture du convoi. A dix secondes près, nous n’avions pas de couverture photo pour ce premier meeting.

09h00: départ pour la deuxième équipe, Richard, Johanna, Elodie. Nous nous dirigeons vers le ministère des Affaires étrangères où une rencontre entre la Haute Représentante et le ministre Zarif a lieu.

Pendant le trajet, nous nous rendons vite compte que le chauffeur ne connait pas le chemin… Il ne parle pas anglais et s’arrête toutes les minutes pour demander son chemin. Nous finirons par arriver à temps, après vingt minutes d’attente devant le ministère.

09h30: Edouard et Aref couvrent un premier meeting du Commissaire Moedas.

10h00: Johanna et Richard se mettent en place pour couvrir la réunion de F. Mogherini et de J. Zarif. Elodie tente de joindre les techniciens locaux pour organiser un live de la conférence de presse prévue deux heures plus tard. Sans 3G, sans Wifi, sans appel possible et avec l’espoir que les sms envoyés soient reçus à Bruxelles par les techniciens de la Commission européenne.

13h00: les deux équipes se retrouvent au ministère des Affaires étrangères. Entre 60 et 80 cameramen et photographes sont présents pour couvrir le meeting des Commissaires avec les autorités iraniennes. L’une se prépare pour couvrir la conférence de presse, l’autre enregistre des déclarations de chaque Commissaire.
Le live se déroule très bien et on commence les premiers envois.
Question pratique : Y a-t-il des toilettes pour femmes dans les ministères iraniens ? La productrice en cherche mais on lui indique celles pour hommes. La situation se représentera deux fois dans d’autres ministères.

14h00: les équipes se reforment et se séparent. Richard et Johanna vont couvrir la Haute Représentante alors qu’Edouard, Aref et Elodie vont couvrir différents Commissaires.

15h00: Richard et Johanna sont conduits par le chauffeur qui ne connait toujours pas la route. Après avoir tourné pendant une heure dans Téhéran, ils finiront par arriver en retard au meeting et ne pourront pas le couvrir. Ça sera le même calvaire pour l’autre meeting, mais heureusement, ils y parviendront à temps.
Edouard, Aref et Elodie couvrent eux les trois réunions aux ministères du Pétrole, de la Culture et des Sports. Aucun souci, beaucoup de chance aussi. Ils ont ensuite le temps de prendre un déjeuner rapidement dans un restaurant. Uniquement des hommes sont présents. Plat typique : riz, poulet grillé et tomates cuites.
Lors de la rencontre au ministère des Sports, nous nous rendons vite compte que les Iraniens ne parlent pas très bien anglais. Lorsqu’Elodie demande : « Do you speak English ? » dans un ascenseur, la réponse est « Four »…

20h00: dernière rencontre pour l’équipe des Commissaires. Ils sont en retard à cause des embouteillages, encore et toujours. Ils essaient de joindre la porte-parole, en vain. Dernier recours, le garde du corps. Il nous informe qu’ils n’ont pas de retard et que nous pouvons venir faire des images à la fin du meeting. Tous les contacts sont toujours bons à prendre.

21h00: retour à l’hôtel pour les équipes qui envoient les dernières photos et vidéos. Au total, 16 vidéos et plus de 50 photos ont été transmises dans la journée.

21h30: pour Edouard et Aref, la mission se termine. Les autres membres de l’équipe vont diner dans un petit restaurant où l’on sert du poulet strogonoff. On ne sert pas d’alcool en Iran mais de la bière sans alcool. Richard et Elodie la tentent, mais ce n’est pas très concluant, surtout pour la Belge du groupe.
En rentrant, une seule envie : enlever le voile. Comme une habitude quand on porte un chapeau ou un bonnet, on a chaud, mais on le garde.

00h00: après une petite promenade nocturne, en se perdant (pas de 3G), l’équipe regagne l’hôtel pour une deuxième courte nuit.

Dimanche 17 avril 2016

08h00: départ pour le ministère de l’Environnement pour la seule couverture du jour. Une rencontre avec le Commissaire Cañete.
Nous embarquons dans notre voiture avec le (bon) chauffeur, et cette fois-ci nous sommes dans le convoi. Le van doit suivre trois Mercedes qui se faufilent à toute allure dans les embouteillages bien connus de Téhéran. La course est folle, sans escorte policière, frôlant les autres véhicules, évitant les scooters. Nous sommes partagés entre l’angoisse et le fou rire.

10h30: mission terminée. L’équipe a deux heures de temps libre avant de se diriger vers l’aéroport. Ils en profitent pour visiter le magnifique Palais Golestan.

00h00: arrivée à Bruxelles